Echo

Cheval de Skyros – Entier •
Né en avril 2016 à Corfu, au sein de l’élevage du Silva Project.

Mère : Rainbow
Père : Leonidas

Notre histoire avec Echo commence en 2017, quelques semaines seulement avant le grand voyage. Alors que certains de nos plans commencent à tomber à l’eau, après des mois de négociations, voilà qu’on se retrouve avec seulement deux juments et un entier à ramener (au lieu de trois juments et deux entiers). Ça nous semblait bien peu, et surtout ça limitait considérablement nos possibilités de croisement par la suite.

Un peu en catastrophe, on a appelé Rachel, au Silva Project, pour voir si elle n’avait pas un autre entier à nous proposer. Pas vraiment. Et puis elle a pensé à Echo, le petit accident de l’année passée conçu lors d’une nuit d’escapade de Leonidas. Comme de nombreux élevages en Grèce, le Silva Project a drastiquement réduit ses naissances ces dernières années faute de moyens. Echo est une de ces surprises dont ils se seraient bien passés. Alors pourquoi pas ?
Ça n’est pas l’idéal, Echo à le même père que Pandora, l’une des juments qui fait partie du voyage, mais ça ouvre quand même quelques possibilités de plus. Alors c’est décidé, Echo vient avec nous.

Après ça tout est allé très vite. En quelque semaines, il a connu son premier licol, il a été sevré et embarqué à bord d’un petit camion à côté d’Eole, direction la France. Presque trois jours plus tard, il arrivait dans le Trièves.

À leur arrivée en mars 2017, Eole et Echo ont rejoint Achille, notre Skyros venu d’Écosse alors en pension chez nous. Malheureusement ce joli trio n’a pas duré bien longtemps. Avec l’arrivée du printemps et des premières saillies, Eole, qui n’était déjà pas bien sûr de vouloir vivre avec des copains, nous a clairement fait comprendre que ce mode de vie n’était pas pour lui. Echo en a payé le prix.

Une nuit, le jeune et naïf Echo s’est fait attaquer par Eole suffisamment fort pour avoir un hématome de la taille d’un petit melon sur le flanc. On pense que dans sa panique, il a du finir par casser les fils et fuir. On l’a retrouvé au petit matin quelques centaines de mètres plus bas, dans la forêt, terré entre les arbres, le regard mêlant soulagement et terreur. En remontant, il était très heureux de retrouver Achille et les choses se sont tassées. L’hématome s’est résorbé et il a repris sa vie de jeune entier avec ses potes Achille, puis Iti et Iota.

Mais au printemps dernier, alors qu’Echo fêtait ses quatre ans, il a décidé qu’il était trop vieux pour jouer les nounous avec les deux jeunots Iti et Iota et nous l’a clairement fait comprendre (d’une façon un peu moins violente que celle d’Eole mais tout aussi cruelle). Pour éviter l’escalade et assurer le bien-être des petits, nous avons donc du les séparer. Echo à vévu seul entre les mois de mai 2020 et mars 2021, ce qui fut très dur pour lui comme pour nous. Il vit maintenant en compagnie d’Isis, une ponette Shetland, avant de rejoindre Pepper au printemps 2022.